Et vlan : 2011

Je reviens tout juste d’un exil désiré et bien mérité dans un chalet en forêt, à l’abri de toutes technologies, ou presque. Femme des bois à mes heures, je ressens le besoin quelques fois par année de m’éclipser de tout. De tout ce qui me fait vibrer de ma vie effrénée, turbulente, effervescente, pour prendre une petite pause, respirer et repartir à neuf. Mmmm le calme plat (et non pas plate), avant que la vie reprenne son cours et m’entraîne à nouveau dans cette course contre la montre quotidienne. Je ne suis pas le genre de personne qui attend avec impatience que sonne 17h, qui prie pour que vendredi arrive au plus vite, qui pleure pour que les lundis soient bannis à jamais… ou qui compte les jours avant les vacances en faisant un gros X rouge chaque soir sur son calendrier. Pas du tout. Sans être une grande fervente de la routine, j’aime mon quotidien.

Les dernières semaines de décembre ont été plus rock n’ roll avec la fin de mon contrat avec Le Banquier, puis les premières journées de congé se sont pointées, telle une belle bouffée de chaleur réconfortante. Enfin, noël est passé, je me suis enfuie dans la nature… et le jour de l’an m’a rentré dedans – pas à cause de l’alcool, mais plutôt par surprise (c’est bien ça défoncer l’année? Une expression que je déteste by the way… Défoncer l’année: ça sonne gros tata pas capable de marcher droit à 3h du mat.). Bref, la Brasserie Laurier et notre désormais traditionnelle fiesta du 31 décembre ont mis un petit baume sur mon coeur! Ça passe trop vite! Comme on dit : la vie suit son cours.

Je n’aime pas du tout l’idée de faire des bilans et encore moins celle d’avoir à les relire un an plus tard. Les résolutions et tout le kit ça me met de la pression et je trouve que j’en ai assez dans la vie; je n’ai pas besoin de m’en imposer en supplément: et surtout pas pour me dicter ma propre façon de vivre. Wohooo les conventions. Une alternative à tout ça : Je préfère souligner mes bons et moins bons coups lorsqu’ils se présentent, au lieu d’attendre un certain 1er janvier pour m’y attarder plus sérieusement et faire le point. Un maudit gros point quand tu as attendu si longtemps. Je vois les bilans comme une réflexion à avoir au jour le jour, plutôt que de se lancer dans les grandes réflexions (parfois même dépassées) une fois par année. Et que dire des résolutions impossible à tenir: cette année je mange mieux, je fais plus d’exercices, je ne fais plus de médisance, j’ai confiance en moi et bla bla bla. Qu’on se le dise, c’est similaire d’une année à l’autre.

Où je m’en vais avec mes skis? Au fait que pour moi, ce blogue, c’est d’abord et avant tout un petit plaisir que je m’accorde, no pressure, juste du bonheur, en essayant tout de même de garder une certaine assiduité en écrivant une fois par semaine. Bon. Ça fait 3 semaines que je n’ai rien publié. Certains m’ont fait la remarque et, je l’avoue, j’ai été très touchée de voir que plusieurs me suivent assidûment, mais surtout qu’ils avaient hâte de me lire à nouveau. C’est de loin mon plus beau cadeau du temps des fêtes (avec en 2e et 3e position: une 15aine de nouvelles saveurs de thé David’s tea à déguster (je suis littéralement dépendante), ainsi qu’un livre sur le tricot pour parfaire mes techniques… de grand-mère de 26 ans). Quoi qu’il en soit, je tenais à vous remercier de tous ces gentils commentaires gratuits à propos de mon blogue. Ça me fait une petite fleur!

Bonne année 2011.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Réflexion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s