Les brunchs du Madre: delicioso

Quand on dit qu’une image vaut mille mots… (Ici, je ne parle pas de la qualité du cliché pris par mon Iphone, mais plutôt de ma muse du moment…)

Madre – 2931, Rue Masson.

Voilà, c’est dit!

Sans blague! Quel délice ce fut. Ça faisait quelques semaines que je lisais Madre par ci, Madre par là, sur tous les blogues! La critique était unanime: un secret bien gardé du plateau, une cuisine exquise… Je devais voir et goûter par moi-même. Ce resto appartenant au réputé chef Navarrete (qui possède aussi le Raza , nommé l’un des meilleurs restaurants au Canada) propose une cuisine nuevo latino inspirée des plats de son enfance, cuisinés par sa madre (mère), au Pérou.

C’est donc dimanche matin 11h, que je me suis rendue rue Masson. Alors que partout on faisait la file, je suis entrée en douce, pas un chat (ou presque) dans ce tout petit restaurant péruvien.

Un serveur des plus sympathiques nous a accueillis en nous proposant un jus péruvien, fait à base de maïs bleu, cannelle, limonade et écorce d’ananas. Ce breuvage atypique s’est avéré être un pur délice. Pour être honnête, ça goûtait un peu les jujubes. Tel qu’illustré ci-haut, je me suis lancée dans les pains dorés à la patate douce, bananes et chocolat noir. C’était une assiette très costaude. Ouf! Curieuse, j’ai demandé au serveur où se cachait la patate douce. Quelle fut ma surprise: Le pain maison est fait à base de cette racine. Le goût est très subtile (il fallait le savoir). Disons, qu’il ne faut pas aller au Madre quand on fait un régime sans pain-pâte-patate… parce qu’on risque d’être bien malheureux!

Ma douce moitié, quant à lui, est sauté sur les oeufs pochés et bulles de chorizo (une genre d’émulsion), oignons caramélisés sur pain maison. Le blogue  2 capricieux, avertissait bien ses lecteurs que c’était un incontournable de la place. Chéri a également eu droit à une assiette d’ogre, ma foi! Disons qu’on est rentré dans notre argent! Tout comme moi, il a adoré son plat. Question d’être plus gourmands que nature, nous avons même pris un petit à côté de patates rôties avec sauce aioli. Pourquoi se priver quand on peut arrêter de respirer, passer près du coma du gavage, quand on est en congé! (…)

Mon verdict: la blogosphère avait raison, le Madre vaut le détour à 100%. Mon coup de coeur: les petits buns maison, si croustillants sous la dent, avec petite compote maison du moment (pomme-ananas lors de notre passage). Amoureuse aveuglément du pain, j’ai eu de la difficulté à me lever de ma chaise et à quitter la place. Même si je n’avais plus faim, je ne voulais pas les gaspiller. (J’ai même pensé à en mettre dans ma sacoche! L’heure est grave.)

J’ai testé les déjeuners, mais je vous dirais que la carte du soir me semble toute aussi alléchante. Vous pouvez la consulter sur leur site Internet: Madre. Vous m’en donnerez des nouvelles!

Fait cocasse: j’ai entendu le serveur dire à une dame que leur clientèle actuelle vient principalement des médias sociaux. Comme quoi le bouche à oreille est toujours maître et ce, même dans la métropole! Je vous laisse sur un petit aperçu du menu brunch. Bon déjeuner!

Publicités

1 commentaire

Classé dans À se mettre sous la dent, Coups de coeur

Une réponse à “Les brunchs du Madre: delicioso

  1. Jill N-Joyal

    Ah c’est bon à savoir!! Tu as toujours de bonnes suggestions AE!!

    j’ai hâte d’y aller!

    Jill 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s