Archives de Catégorie: À se mettre sous la dent

Y’a rien comme la patate

Comme ça fait déjà plusieurs semaines que j’ai écrit mon dernier billet,  je me devais de revenir en force!  Je ne vous mentirai pas, tout mon temps des derniers mois a été pris par mon contrat du moment, alors je me confesse: ma vie sociale en a pris un coup. Pas de nouvelles découvertes cette semaine, mais un secret bien gardé sur la meilleure junk food à Montréal… Celle qui me fait rêver la nuit et qui ne peut être comblée que par l’élément en soit : la patate de Patate au four/Baked potato (231 ave des pins est – entre St-Denis et St-Laurent)!

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans À se mettre sous la dent, Coups de coeur

Les brunchs du Madre: delicioso

Quand on dit qu’une image vaut mille mots… (Ici, je ne parle pas de la qualité du cliché pris par mon Iphone, mais plutôt de ma muse du moment…)

Madre – 2931, Rue Masson.

Voilà, c’est dit!

Sans blague! Quel délice ce fut. Ça faisait quelques semaines que je lisais Madre par ci, Madre par là, sur tous les blogues! La critique était unanime: un secret bien gardé du plateau, une cuisine exquise… Je devais voir et goûter par moi-même. Ce resto appartenant au réputé chef Navarrete (qui possède aussi le Raza , nommé l’un des meilleurs restaurants au Canada) propose une cuisine nuevo latino inspirée des plats de son enfance, cuisinés par sa madre (mère), au Pérou.

C’est donc dimanche matin 11h, que je me suis rendue rue Masson. Alors que partout on faisait la file, je suis entrée en douce, pas un chat (ou presque) dans ce tout petit restaurant péruvien.

Un serveur des plus sympathiques nous a accueillis en nous proposant un jus péruvien, fait à base de maïs bleu, cannelle, limonade et écorce d’ananas. Ce breuvage atypique s’est avéré être un pur délice. Pour être honnête, ça goûtait un peu les jujubes. Tel qu’illustré ci-haut, je me suis lancée dans les pains dorés à la patate douce, bananes et chocolat noir. C’était une assiette très costaude. Ouf! Curieuse, j’ai demandé au serveur où se cachait la patate douce. Quelle fut ma surprise: Le pain maison est fait à base de cette racine. Le goût est très subtile (il fallait le savoir). Disons, qu’il ne faut pas aller au Madre quand on fait un régime sans pain-pâte-patate… parce qu’on risque d’être bien malheureux!

Lire la suite

1 commentaire

Classé dans À se mettre sous la dent, Coups de coeur

Point G en apéritif

Je l’avoue : J’ai eu une petite torsion à l’estomac en apprenant que la boutique Point G offrait une toute nouvelle gamme de macarons SALÉS pour le temps des fêtes. Loin d’être convaincue de ces petits nouveaux, j’ai tout de même décidé de relever le défi et de goûter à ces apéritifs mi-sucré (la recette de base du macaron aux amandes)/mi-salé. C’est donc en ce beau dimanche d’automne ensoleillé que je me suis rendue bras dessus, bras dessous avec ma douce moitié à la boutique, question de me procurer ces encas bien intriguants.

D’après la gentille dame de la boutique, ces petits plaisirs salés sont disponible depuis 2-3 jours seulement et les gens semblent aussi curieux que moi, quant au goût de ces derniers. C’est d’ailleurs cet aspect qui les incite à se laisser tenter par l’expérience. Lire la suite

1 commentaire

Classé dans À se mettre sous la dent

Elle cook, puis elle date, voici Émilie

Première collaboration sur AEetCIE, voici le compte-rendu de mon amie Émilie, qui a bien voulu participer à une soirée cookanddate et tenter de trouver l’amour!

Voici ce qu’elle a pensé de cet événement et du cookdating:

Comme vous le savez, il y a quelque mois ma blogueuse préférée (votre blogueuse préférée!!!) a écrit un article sur cette charmante idée qu’est le cookdating. J’étais, semble-t-il, la personne toute designée pour y participer et lui donner mes impressions. Après plusieurs semaines à repousser la chose… Voilà, c’est fait. J’y suis allée… et devinez quoi? Bien oui c’est ça, zéro originale: J’ai eu un plaisir fou!

D’abord, les deux organisateurs de la soirée: Cristina et Roberto sont divinement gentils. Attentionnés, ils s’assurent que tout le monde est heureux et surtout ils font les présentations qui nous gênent tant. Ensuite… il y avait Chuck! Oui, oui je l’appelle par son prénom… Abordable, chaleureux et pas compliqué (j’en suis encore désarmée); on doit pour beaucoup au chef de talent pour l’ambiance relaxe et festive de la soirée. J’ai eu l’honneur de cuisiner avec lui; c’est pas mal mon moment fort de la soirée. Quoique c’est assez ex-aequo avec le pétoncle vivant que j’ai mangé, la première huître de ma vie, la salade exquise de bettraves jaunes, le “cochon” fromage cheddar frit, l’inoubliable risotto au homard et les somptueuses pêches pochées au sirop d’érable et au rhum recouvertes de “crushed” biscottis maison… Il y a le vin aussi, en parfait accord avec le repas, qui coulait à flot. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans À se mettre sous la dent, C'est tendance ou quoi?

Cookanddate avec Chuck Hughes : j’y étais!

En mai dernier, je vous avais fait part (ICI) d’un concept pas piqué des vers pour rencontrer l’âme sœur, soit le cookdating. Malheureusement (et heureusement, disons le), je ne pouvais pas assister moi-même à ce genre d’événements comme je suis déjà en couple! Je vous suggérais donc fortement d’y aller et de m’en donner des nouvelles. Allumée par l’idée, ma bonne amie aventurière qui n’a peur de rien Émilie, a bien voulu se prêter au jeu de la séduction, le temps d’un événement cookanddate. Bon timing direz-vous : J’ai eu la chance d’assister à la même soirée qu’elle, puisque (oh surprise) the FABULOUS É. a été sélectionnée pour participer à l’événement de presse avec comme chef invité Chuck Hughes (Garde-manger), alors que j’y étais conviée en tant que blogueuse.

Au Centre Vicking de Ville Mont-Royal, le glamour (et les phéromones) était à l’honneur mercredi dernier! Convoquées à l’avance vêtues de leurs plus beaux apparats, les participantes passaient pour l’occasion, sous les doigts de fée d’une maquilleuse professionnelle! Coupe de vin à la main, vers 20h, elles étaient  prêtes et disposent pour accueillir leurs adonis. À l’arrivée de la gente masculine, les 17 célibataires se sont adonnés à un « 8 à 9 » (version tardive d’un « 5 à 7 »). Ils ont eu près d’une heure pour jaser, s’apprivoiser bref, apprendre à se connaître un peu avant la préparation du souper, soit le cours de cuisine. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans À se mettre sous la dent

Alsace au menu: faites vite!

En juin dernier, j’ai reçu une superbe invitation de Rosalie (Les bachelières), qui me proposait de prendre part à la 1ère soirée Alsace au menu. C’est avec bonheur et surtout une grande timidité que je me suis rendue à cet événement des plus alléchants (bravant de peine et de misère la pluie torrentielle), réunissant fine gastronomie asiatique et vins d’Alsace dans un seul et même lieu : le restaurant Apollo (que je rêvais de visiter depuis un bon moment déjà). Flûte de Crémant d’Alsace Calixte rosé à la main (un délice!), c’est dans une ambiance glamour de premier ordre que foodies, blogueurs épicuriens et amateurs de bonne bouffe se sont donnés rendez-vous le temps d’une soirée bien arrosée. Parmi tout ce beau gratin montréalais (avec en plus de la védette… Geneviève Borne, Richard Martineau, Josélito Michaud, Sophie Durocher…), la petite blogueuse tout détrempée que je suis étais bien heureuse de se retrouver en superbe compagnie avec nulles autres que Rosalie et Caroline, deux gentilles Bachelières. Lire la suite

1 commentaire

Classé dans À se mettre sous la dent

Fuchsia, épicerie, fleur: j’adore

J’ai un penchant pour le beau, la mise en place, le bien fait, les petits détails… Pour tout ce qui est homemade, fait avec amour, qui demande de la minuite, qui a du cachet… de la personnalité! De là d’ailleurs, mon intérêt marqué pour le vintage de bon goût (non pas les vieilleries qui sentent les boules à mites), mais bien pour tous ces objets qui semblent avoir du vécu, et qui malgré leur état statique, dégagent quelque chose de chaleureux. Autant je vis en permanence avec ce sentiment d’urgence, de rapidité et d’efficience, autant (dans une galaxie éloignée, complètement à l’opposé de tout ça) j’aime avoir le luxe de m’accorder du temps, quand l’envie me prend, pour bien faire les choses. Que ce soit cuisiner des cupcakes, les décorer, rempoter mes fleurs, faire les boutiques à la recherche du cadeau ideal, puis l’emballer avec soin… Les petites attentions ont une grande valeur à mes yeux. 

Convaincue de me satisfaire, tant par la panse que par le simple attrait de la nouveauté, une amie m’a parlé de Fuchsia – épicerie fleur (4050 coloniale, Montréal) le plus coquet des petits cafés végétariens de Montréal. En un seul clic (allez voir le lien, ça vaut la peine), j’étais déjà conquise. Fille facile, direz-vous?! Non, pas du tout! 

Lire la suite

3 Commentaires

Classé dans À se mettre sous la dent