Archives de Catégorie: On découvre!

AE en Algarve

Après 5 mois et demi d’absence…

À ce moment précis où j’écris ces quelques lignes, ça fait 60 jours, 1440h, 86 400 min ou 5 184 000 sec, que j’ai quitté le bercail pour vivre le Portugal pendant 11 semaines. C’est dans le cadre du travail (Occupation Double) que je m’y suis rendue. En toute honnêteté, je ne pense pas que j’aurais choisi cette destination comme prochain voyage (J’ai l’Europe de l’est qui me trotte dans la tête.), mais je dois avouer que je ne suis pas déçue de ce que le pays a à m’offrir, mais pas du tout ! Je suis établie depuis 2 mois, dans le sud-est de l’Algarve, à quelques minutes seulement de l’Espagne. Pas besoin de vous dire que je saute la clôture de temps en temps !

Lire la suite

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans On découvre!

Pas facile de gâter les tout-petits

… quand on n’y connaît rien! Ils naissent probablement dans les choux, ils sont beaux, dodus ou plus menus, à la fois forts et fragiles… Quand on en n’a jamais eu, on ne sait pas trop par quel côté les prendre, ou presque. Même si on a envie de leur croquer une joue, on s’en tient à les admirer de loin, de peur de les briser, de les faire pleurer, de déplaire aux parents! Jusqu’à tout récemment, je ne connaissais absolument rien aux bébés. Il faut croire que je vieillis! Depuis quelques années, mon entourage se peuple petit à petit d’enfants. J’apprends tout doucement à apprivoiser ces tout-petits (pour ne pas dire ces petites bêtes ou pour d’autres, ces petits animals). Maintenant amadouée, je prends un malin plaisir à jouer avec eux, les bercer, mais lorsqu’il est question de les gâter, j’ai bien l’impression qu’il faut en avoir eu pour s’y retrouver. Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans On découvre!

Faire le tour du quartier

… ou du carré, comme on disait dans le temps, quand on enfourchait nos vélos avec les copains du quartier, le temps de rouler 2-3 petits bouts de rues, pour finalement laisser mourir nos bécanes sur le beau gazon fraîchement coupé.

Ça va bientôt faire 3 ans que j’habite ma maison de grande personne (soit, un beau condo 3­ 1\2) situé à l’est du plateau.  Il n’y a pas grand chose qui me procure un plus grand bonheur que de partir le week-end avec mon sac réutilisable pour faire mes emplettes dans les petits commerces spécialisés du coin. Je dois être une parisienne dans l’âme! Fromagerie, poissonnerie, boulangerie : Je préfère de loin choisir avec minutie des produits frais du jour et payer une note un peu plus salée, que d’aller chez Métro et d’y vivre une expérience lourde et ennuyante. Qui plus est, il faut encourager les petits commerçants du coin; ils se démarquent entre autres des magasins à grande surface de par leur âme.

Depuis que j’habite mon quartier, j’ai eu le temps (plus qu’à mon tour) d’arpenter les rues avoisinantes (surtout que je sors les chiens 3-4 fois par jour…) et d’y découvrir plusieurs petits trésors. Je vous avais d’ailleurs déjà partagé certains de mes endroits chouchous dans un billet précédent:  Automne réconfortant. Dans le temps des fêtes, plusieurs m’ont fait la remarque qu’ils aiment quand je leur fais découvrir de nouveaux endroits. Alors voilà, vos prières ont été entendues, je commence l’année en vous présentant ceux-ci: Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Coups de coeur, On découvre!

Automne réconfortant

Il pleut depuis 2 semaines, on gèle, il vente… Impossible d’arriver au bureau avec une autre tête que celle d’un épouvantail attaqué par un ours! Et malgré tout, j’arrive à trouver l’automne réconfortant et apaisant. Plus casanière qu’à l’habitude, je dois avouer que je me laisse plus souvent qu’autrement emporter par l’envie de m’emmitoufler dans une grosse couverture trop chaude avec mon pyjama pas sexy du tout et un gros chocolat chaud avec des guimauves, que par une sortie mondaine m’obligeant à revêtir le fameux bas-collant ben frète.

Question de vous faire oublier la grisaille qui nous terrasse, je vous propose quelques petits bonheurs réconfortants automnaux!

Lire la suite

2 Commentaires

Classé dans Coups de coeur, On découvre!

Une vraie vierge

Moi qui croyais avoir une personnalité unique, multicolore, intense, avec ses forces, ses faiblesses, ses particularités, ses différences… Grâce à mon gentil papa qui pense très fort à moi en lisant son journal, j’ai réalisé que j’étais finalement très ordinaire…

Contrairement à ma défunte grand-mère qui me découpait chaque jour les mots croisés dans le journal (question de m’occuper lorsque j’allais la visiter) et qui se réjouissait de me lire mon horoscope le plus souvent possible (alors que je n’avais que 7-8 ans), je n’ai jamais vraiment accroché à l’astrologie. Sceptique comme il se doit, je ne peux tout simplement pas croire qu’un alignement de planètes puisse me rendre indécise ou émotive du 2 au 11 octobre (ceci est une fiction). Quoi qu’il en soit, grâce au Journal de Montréal (et oui) du 23 août dernier, page 51, j’ai découvert que j’étais plate plate plate; soit le parfait reflet de mon signe zodiaque : la vierge. Gracieuseté de mon père qui,  après avoir lu mon horoscope du mois doit s’être dit « Ah mon dieu, c’est bien ma fille… Ah la la…», il a cru bon de m’en laisser une copie sur mon bureau. Dramatisation, étonnement, déboussolement : je suis forcée de croire, que je suis une vraie vierge, aussi caricaturale, commune et peu originale que possible : la description qui est en faite semble calquée sur moi. Un peu plus et j’ai du blé dans les cheveux, une couronne de fleurs et des papillons comme meilleurs amis… Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans On découvre!

AE, joaillière

J’adore les bijoux! À voir les crochets sur le mur de ma chambre, on pourrait pratiquement croire que j’en fais une collection! Je ne peux tout simplement plus entrer dans une boutique et laisser mon regard se poser sur un étalage à bijoux (ne serait-ce qu’une seule seconde), sous peine de vivre un drame; le coït interrompu de l’achat non-complété qui survient lorsque la raison du portefeuille à sec l’emporte sur l’amour inconditionnel de la nouveauté matérielle. Je devrais alors quitter les lieux, le visage déformé par les larmes (et ça, ce n’est pas beau à voir), escortée par un agent de sécurité, me débattant (je peux être violente), criant à l’injustice… et j’en passe.

Résignée à ne plus dépenser pour quelques temps (si j’étais La chicane, j’utiliserais le mot « rengaine »), je suis tout de même parvenue à contourner mes propres règles (I am wise), en me lançant dans la confection de mes propres bijoux, le temps d’un après-midi. Qui dit artisanat, dit besoin de matériel… J’ai parcouru la ville et ses divers commerces à la recherche d’éléments clés à petits prix: Walmart (j’assume…), Dollarama, Oiseau bleu, Bidz et même Village des valeurs (Ouf! Ça m’a pris tout mon p’tit change)!

Lire la suite

10 Commentaires

Classé dans On découvre!

Un chien à Montréal

Outre les boutiques offrant des produits au-delà du rêve, les magnifiques taxis couleur tournesol et les édifices imposants qui déferlent à perte de vue, ce qui m’a surtout marquée lors de ma plus récente visite dans la « Grosse pomme » (New York), c’est l’omniprésence des chiens! Tout le monde en possède un, voir même deux ou trois. Mais ce qui tranche le plus avec Montréal, c’est que le meilleur ami de l’homme est admis pratiquement partout : commerces, cafés, pharmacies… Ceci me semble tout à fait logique : Où voulez-vous qu’ils promènent leurs animaux? Il y a si peu d’espaces verts (ils ne demeurent pas tous à quelques pas de Central Park), ils n’ont pas vraiment le choix de leur faire faire un peu d’exercice en marchant. Quoi de mieux que de pouvoir joindre l’utile à l’agréable : promener le chien, tout en faisant ses emplettes!

À Montréal, j’ai l’impression que nous avons peut-être plus de parcs au centre-ville, mais le fait reste le même : il n’est pas possible d’y poser le pied avec notre toutou. Saviez-vous que d’après une étude menée par Léger Marketing, il y aurait 98 000 chiens sur l’île-de-Montréal? En d’autres termes, c’est 14% des foyers montréalais qui élèvent au moins un chien, comparativement à 32% dans l’ensemble du Canada (2008).

La question que je me pose aujourd’hui : Les chiens sont-ils les bienvenues sur l’île?

Lire la suite

9 Commentaires

Classé dans C'est tendance ou quoi?, On découvre!